Cap sur les enjeux maritimes de Paris à Conakry

Alors que la France cherche à promouvoir le secteur maritime à travers la Task force économie maritime du Medef International (TFEM) engagée dans une vaste campagne de préservation de l’écosystème marin, le Golfe de Guinée devenue la zone offshore la plus dangereuse au monde, voit son économie bleue sévèrement impactée par la piraterie.

C’est par voie maritime que transitent plus de 90 % des marchandises sur les quelque 50 000 navires marchands répertoriés dans le monde. L’économie bleue est un enjeu crucial pour la France et, bien que cette activité demeure essentiellement familiale, les risques liés à une activité maritime qui s’industrialise à marche forcée représentent des enjeux financiers considérables.

C’est la raison pour laquelle, une Task force économie maritime (TFEM) a été créée par le Medef International qui entend ainsi mobiliser autour d’une approche collective, l’ensemble des acteurs de l’économie maritime française qui recouvre 300 000 emplois directs pour un total de 72 milliards d’euros de valeur de production.

Lire l’article de Marie-France Réveillard