Des planeurs sous-marins pour la marine française

crédit photo : @alseamar

Parmi les nombreux drones qui vont équiper la flotte française dans les années à venir, il y aura bien des gliders, a confirmé à Mer et Marine l’amiral Prazuck, chef d’état-major de la Marine nationale. Ces planeurs sous-marins autonomes, capables de plonger profondément et offrant une autonomie très importante, vont à l’instar des drones aériens permettre aux bâtiments qui les mettront en œuvre d’accroître significativement la connaissance de leur environnement en agissant comme des capteurs déportés. Les gliders peuvent effectuer des mesures à différentes profondeurs, pour obtenir par exemple la température et la salinité de l’eau, informations très utiles pour déterminer le profil bathymétrique d’une zone et aider à la calibration des sonars. Ces engins peuvent aussi embarquer une antenne acoustique passive (avec système de traitement embarqué) et, ainsi, contribuer aux missions ASM en recueillant les bruits ambiants dans les secteurs qu’ils traversent.

Lire la suite sur Mer et Marine article abonné