Enjeux de sécurité maritime dans le golfe de Guinée

En novembre 3 événements liés à la sécurité maritime se dérouleront au Ghana et dans le golfe : le sommet du G7++ FoGG (friends of the  Gulf Guinea), le symposium des Chefs d’Etat-major des marines riveraines du Golfe et l’exercice Grand African Nemo.

La conférence plénière du CFoGG  se tiendra le 05 novembre à Accra au Ghana en présence de Geneviève Darrieusecq, secrétaire d’état auprès de la Ministre des Armées. Le G7++ FoGG  est co- présidé cette année par le Ghana et la France. Crée en  2013, il réunit les pays riverains du Golf, ceux du G7 et les pays engagés dans cette zone. son objectif initial est de renforcer la coopération internationale pour endiguer la piraterie dans la région. Son champ d’action s’est peu-à-peu étendu à la lutte contre l’ensemble des activités criminelles en mer.

La conférence plénière est l’occasion d’achever la co- présidence franco-ghanéenne en avançant sur les différents dossiers inscrits sur la feuille de route que s’est fixée les 2 pays : en particulier l’action contre la piraterie et le brigandage, la lutte contre la pêche illicite et la pollution marine.

La France joue un rôle fédérateur dans la coopération européenne dans le golfe de Guinée et assure un accompagnement opérationnel régulier des marines riveraines.

Cette séquence politique sera suivie le 07 novembre par le 4ème symposium des Chefs d’Etat-major des marines riveraines du Golfe de Guinée toujours à Accra. L’amiral Prazuck, Chef d’Etat-major de la marine nationale (CEMM) y participe. Ce symposium vise à favoriser le dialogue au niveau opérationnel et capacitaire, ainsi que le partage d’expérience des marines riveraines du golfe et partenaires internationaux. L’objectif est de consolider une approche commune des défis et des réponses militaires et navales aux questions relatives à la sécurité maritime locale.

Enfin en parallèle à ces deux événements, la 2ème édition de l’exercice international de sécurité maritime Grand African Nemo se déroulera du 20 octobre au 04 novembre entre le Cap Vert et l’Angola. La volonté est d’entrainer les marines riveraines du Golfe du Sénégal à l’Angola à coopérer et à mettre en oeuvre leur capacité d’action de l’état en mer.