FREMM et PSP : un double équipage pour mieux concilier vie de marin et vie privée

Le  premier bâtiment de surface à se doter d’un double équipage a été la frégate multimissions Aquitaine fin août, suivie de la Fremm Bretagne.  

Ce dispositif  permet également d’augmenter “sensiblement” l’activité opérationnelle des FREMM, en augmentant le nombre de jours de mer par bâtiment sans accroître celui effectué par chaque marin. Cela permettra, en outre, une meilleure préparation opérationnelle des équipages avec des périodes d’entraînement et de formation à terre.

Les deux équipages des FREMM, composés chacun de 109 marins, alternent entre périodes à bord et à terre sur un rythme de relève de quatre mois.

– l’équipage “en charge” est embarqué. Il est responsable de la conduite de l’unité ;

– l’équipage “non en charge”  à terre, se prépare à relever l’équipage “en charge”. Il partage principalement son activité entre formation, entraînements individuels et collectifs et permissions.

C’est ce système de double équipage (bleu/rouge), associé au plan d’entretien,  qui permet de faire naviguer un sous-marin près de 200 jours par an. C’est assurément le meilleur système pour optimiser l’emploi d’un bâtiment.