Les drones entrent au service de la Marine

En 2030 la Marine nationale devra posséder 1150 drones, 900 aériens, 200 sous-marins et 50 de surface. Les drones aériens équiperont trous les sémaphores, les unités navigantes et les forces spéciales. Ces seront essentiellement des nano et des micro-drones.

Les navires disposeront dans un premier temps du système de minidrone naval (SMDN). Puis en 2028 14 SDAM (système de drone aéromaritime) prévus par la loi de programmation militaire seront livrés. Ces drones pouvant voler quelques heures et embarquer des capteurs optroniques et radar, seront de véritables jumelles déportées au service des unités navales.

La Marine s’intéresse aussi à l’AR portugais plus endurant ainsi qu’aux Euromale, futurs drones de l’armée de l’air et aux Patroller de l’armée de terre qui pourraient compléter les avions de surveillance maritime.